Une proposition à mi-chemin entre théâtre et concert rock pour mieux dire la nécessité de l’engagement dans l’art et dans la vie. 

Que reste-t-il de l’idée de révolution ? Comment affirmer un discours divergent du discours majoritaire dans un monde de plus en plus complexe ? «La violence de nos rêves» est construit autour de la figure d’Ulrike Meinhof, intellectuelle engagée de l’Allemagne post seconde guerre mondiale – qui basculera progressivement dans la lutte armée au sein de la RAF (Fraction Armée Rouge) – et porté par un homme d’aujourd’hui, d’à peu près 40 ans, qui n’a plus l’énergie de la jeunesse, mais refuse de renoncer à la construction d’un monde différent. 

Sur scène, trois personnes, le duo Hyperculte (Vincent Bertholet et Simone Aubert, respectivement à la contrebasse et à la batterie) et l’auteur-metteur en scène Jérôme Richer.

 

spectacle de et avec Jérôme Richer & Hyperculte
dramaturgie Marina Skalova
lumières Joëlle Dangeard  

son Nadan Rojnic
vidéo Nicolas Wagnières
administration Maël Chalard

Plus d’infos sur le site de la Compagnie Les Ombres